Restructuration de crédits et endettement

Tags :
Category :Général

La restructuration de crédits est-elle faite pour tout le monde ? La réponse à cette question peut varier d’un emprunteur et d’une banque à l’autre. En effet, l’acceptation d’un rachat de crédits dépend largement du taux d’endettement de l’emprunteur.

Quel taux d’endettement est accepté par les banques ?

Vous voulez réduire vos mensualités ? Vous aimeriez bénéficier d’un nouveau crédit grâce au rachat de crédits ? Savez-vous que vous pouvez disposer de plus de temps pour vous acquitter de vos dettes ? En effet, les banques peuvent concrétiser vos souhaits avec la restructuration de crédits (voir ici). Mais avant de vous accorder ce genre d’offre, elles doivent étudier votre solvabilité. Pour ce faire, elles doivent tenir compte du montant de vos revenus et aussi du montant global de vos prêts. En général, les banques acceptent les demandes des emprunteurs affichant un taux d’endettement ne dépassant pas les 40%. Rares sont les organismes de rachats de crédits qui acceptent les dossiers des demandeurs surendettés à plus de 60%. Outre le montant des revenus, la banque peut également exiger de l’emprunteur la stabilité de ses revenus avant de pouvoir lui accorder un rachat de crédits.

Le cas des crédits immobiliers

Si l’emprunteur possède un bien sur lequel il peut prendre une hypothèque pour garantir ses remboursements, la banque peut lui accorder un rachat de crédits malgré ses faibles revenus ou l’instabilité de ces derniers. L’établissement de rachat de crédits peut également se montrer tolérant si ce même client présente un taux d’endettement élevé. Il convient toutefois de préciser que les organismes bancaires n’acceptent pas n’importe quelle hypothèque. Ils doivent tenir compte de leur valeur, de leur nature et de leur usage. Il faut tout de même préciser que ne peuvent pas prétendre à un regroupement de prêts, les salariés en période d’essai ou en CDD, les professions libérales qui ont moins de trois ans d’activité, ainsi que les emprunteurs bénéficiaires d’un plan de surendettement.